Avertir le modérateur

23/10/2008

A 50 ans, Georges Nicolas est un conquérant de l'utile.

« Il me semblait utile de démontrer qu’un grave handicap – une cécité totale – pouvait conduire à se surpasser ». En partant à la découverte du pays des 1000 lacs dans le Grand Nord, non seulement, il réalise un rêve d’enfant mais démontre que les personnes handicapées ont des rêves, des passions qu’elles peuvent réaliser. Ce retraité de la Direction Générale de l’Armement est devenu aveugle à 42 ans. Atteint d’une maladie rare et évolutive - la Choroïdite multifocale bilatérale - qui lui a fait perdre l’œil droit et s’est propagée à l’œil gauche en janvier 2000. Cela aurait pu profondément perturbé sa vie. Au contraire, l’ancien ouvrier du Centre d’Essais de la Méditerranée à Toulon s’est offert une nouvelle vie, pleine de défis. Qu’il a remporté ! Durant trois ans, l’ex salarié de la DGA a refusé d’admettre la réalité. Sa rencontre avec un médecin spécialiste change le cours de sa vie. Il accepte sa condition d’aveugle, apprend à marcher avec une canne blanche, et un chien guide. Bref, vivre tout simplement avec son handicap. « Après trois mois passés en Institut spécialisé à Nîmes, j’ai repris confiance en moi, rejoué à la pétanque, au bowling. J’assumais complètement mon statut d’aveugle ». Cette nouvelle vie le transforme en sportif accompli : il pratique l’escalade, le kayak, l’accro branche (avec ses tyroliennes et ponts de singe), obtient un diplôme de spéléologie, réalise un baptême de parapente, et en 2005, une randonnée en traîneau à chiens dans les Pyrénées. Pédagogue, il intervient dans les établissements scolaires - de la primaire à la terminale - pour parler de la déficience visuelle. Et surtout de sa passion : Le Grand Nord. Le 4 février 2005, l’Ecole des Chiens Guides d’Aveugles du Midi d’Aix-en-Provence lui remet Thémis une superbe Labrador noire. Entre les deux va naître une complicité fusionnelle. En 2006, il créé Handicap Sport Raid Aventure pour entraîner d’autres aveugles dans sa conquête du Pôle Nord. En avril 2007, il part en Laponie finlandaise, à Nellim, sur le lac Inari, un avant goût de sa prochaine expédition : un raid en traîneau à chiens dans le Grand Nord finlandais dont il revient tout juste. « Notre volonté est la même qu’une personne ou qu’un sportif qui veut atteindre son « Graal ». Sénèque, le philosophe latin ne disait-il pas : Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».

Gilles Carvoyeur

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu