Avertir le modérateur

04/01/2009

BOURGES : Aveugle et maire ne sont pas incompatibles !

Depuis son élection, en mars 2008, à la mairie de Méry-sur-Cher, une bourgade de 650 âmes près de Vierzon, Sylvain Nivard fait la preuve qu’on peut mener une carrière politique et professionnelle où le handicap n’a pas sa place. Devenu non voyant à 40 ans, ce fut plus difficile de l’accepter à cet âge. « La cécité, on y va à reculons. A 16 ans, je collais mon nez sur mes cahiers d’école. A 25, j’ai du me résoudre à la canne blanche. A 40, quand j’ai commencé à me taper contre les poteaux, j’ai compris que c’était définitif ». A 47 ans, élu maire, il marche sur les traces de son père qui a occupé le fauteuil entre 1959 et 1991, l’année où il est élu conseiller municipal. Ingénieur chez IBM depuis 25 ans, il accède au poste presque par hasard. « Nous étions quatre ou cinq autour d’une table et je suis apparu le candidat le plus naturel car le handicap est mieux accepté dans la société » se souvient-il. Au pire, on  lui reprocherait presque de ne pas avoir usé ses fonds de culotte sur les bancs de l’école communal. « Pour certains, je n’étais pas un gars du village. Etais-je capable de faire le job ? ». Avec le développement de l’administration électronique, être non voyant n’est plus un souci dans l’exercice du pouvoir. Surpris, ses administrés découvrent un maire bâtisseur qui projette de construire une maison de retraite, une maison médicale, une vraie place du village. Et qui voit loin ! En implantant des PME sur sa commune « le poumon vert de Vierzon », il espère atteindre le cap des 1000 habitants et réaliser le rêve d’Alphonse Allais de construire des usines à la campagne.

 

Gilles Carvoyeur

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu