Avertir le modérateur

13/02/2009

SENS : Plemet Industrie met le cap sur l'international

De formation comptable, Bernadette Hildebrand, 54 ans, possédait une expérience de plus de 15 ans dans un service comptabilité clients, notamment dans les sociétés AKAI France (1977 -1990) où elle était en charge des écritures, des relances et du recouvrement des créances. Elle a également travaillé pour le compte de la société Lutèce Voyages, employée au service comptabilité, chargée des encaissements, des écritures et des relances sur informatique.

« Fort de cette expérience, je tenais à mettre mes compétences comptables et administratives au service d’un projet d’entreprise. L’idée de diriger ma propre structure me trottait dans la tête depuis plusieurs années, avant de passer à l’acte » raconte t-elle.

De son côté, Jean-Jacques son mari, de formation plasturgiste, souhait également valoriser son expérience dans sa propre entreprise. L’objectif du couple était d’assurer l’avenir de leurs deux fils qui avaient suivi la même filière que leur père et qui d’ailleurs travaillent dans l’entreprise de leurs parents. En effet, Jean-Jacques Hildebrand avait longtemps occupé le poste de directeur de production et de directeur d’exploitation d’un grand groupe international. « Rigoureux, cela m’avait permis d’acquérir le sens de l’autonomie dans la gestion des hommes et des finances. Evidemment, des qualités fort utiles et bienvenues, quand il s’agit de diriger une PME et pour épauler mon épouse dans notre projet de reprise d’entreprise » explique le néo chef d’entreprise.

Avec autant de compétences, de dynamisme et de motivation, le moment était, semble t-il, venu pour le couple de sauter le pas. Et c’est ainsi qu’ils ont repris la société « PLEMET INDUSTRIE », basée à Gron, dans la banlieue de Sens (Yonne). « Nous voulions également sauvegarder l’emploi de cette PME (14 salariés à la date de la reprise) et la développer » ajoute Bernadette Hildebrand, titulaire d’un CAP d’aide comptable, décroché en 1971.

Effectivement, le projet du couple de repreneurs était simple : « Il s’agissait de reprendre cette PME de niveau artisanal, explique Jean-Jacques Hildebrand, en lui apportant nos connaissances et compétences, notamment en industrialisation pour la rendre plus productive, la développer maintenir l’emploi existant et si possible créer de nouveaux emplois ».

« Notre PME est spécialisée dans la fabrication de lavabos, de vasques, de lave-mains hospitaliers, de plan de travail pour laboratoire, de plans de change pour nourrissons, de plan de change bébés, de mobilier sur mesure pour salles de bain, avec vasques incorporées, et de plans de cuisine avec bacs » détaille, encore Mme Hildebrand. L’entreprise compte des clients dans toute la France et envisage de se développer à l’étranger. A ce jour, on ne compte pas plus de cinq entreprises occupant le même secteur d’activités dont quatre en France et une au Maroc. C’est dire que la concurrence est féroce.

Pour les époux Hildebrand, ce développement à l’international passera par la création d’un site Internet, dédié aux produits fabriqués par l’entreprise et la présence renforcée aux salons professionnels où se jouent souvent les principales commandes des clients. En 2009, la PME de l’Yonne vise un chiffre d’affaire de 1, 2 Millions d’Euros, c'est-à-dire 300 000 de mieux qu’à la date de reprise. Une jolie performance industrielle.

Le parcours professionnel de son mari affichait une belle carte de visite. En 2007, par exemple, il était directeur industriel de RIAL Industrie et RIAL Plastics. En 2002, il occupait le poste de directeur d’exploitation chez MOLLERTECH Groupe, en charge principalement du compte d’exploitation de l’unité de l’Yonne (budget, charge, personnel, investissements) qui réalisait un chiffre d’affaires de 3000 K€ mois, avec 400 personnes (2500 k€ investissement). Toujours pour le compte de cette entreprise, il avait occupé, auparavant, le poste de directeur de production MOLLERTECH Groupe avec pour mission la gestion de trois ateliers - peinture, injection, plateau de montage (planches de bord camion)-. Enfin, en 1985, il était responsable de production dans la société EUROSTYLE, en charge de gérer deux ateliers de production peinture et injection des matières plastiques (14 cabines de peinture et 25 presses à injection pour les matières plastiques de 200tonnes à 1500 tonnes), et la production de pièces automobile et électroménager (gestion de 150 personnes en 3X8).

Bref, un CV impressionnant qui ne pouvait que conforter son désir de devenir chef d’entreprise comme il le raconte lui même : « J’ai acquis une expérience en tant que directeur de production et directeur d’exploitation d’un grand groupe international. D’autre part, j’ai eu l’occasion de mettre en place plusieurs politiques commerciales dans de nouveaux secteurs de marché autres que le domaine automobile. Mes compétences acquises, au fil des années, au profit de la production de pièces pour l’automobile relève d’une forte exigence de qualité, de procédure et de productivité vouée à une amélioration permanente aussi bien dans le relationnel que dans l’innovation. Avec la formation comptable et administrative de mon épouse, nous avions un fort désir de reprendre la Société PLEMET INDUSTRIE. Nous sommes persuadés de pouvoir transmettre à nos enfants un avenir dans le domaine de leurs compétences ».

Gilles Carvoyeur

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu