Avertir le modérateur

26/02/2009

AUXERRE : Jean-Pierre Soisson monte au créneau pour défendre les vignerons et les vignobles

Amateur réputé de bon vin, Jean-Pierre Soisson, l’ancien maire d’Auxerre et Président de la Région de Bourgogne (1998 – 2004) est sans doute l’un des élus le mieux placé pour monter au créneau et défendre et les vignobles et les vignerons. C’est donc fort logiquement qu’il a rappelé « que la viticulture française était l’un des éléments essentiels de l’équilibre des comptes commerciaux de notre pays ». Le négoce est actuellement en difficulté. Avec la chute de la livre notamment, les exportations enregistrent un sérieux ralentissement. « Il ne faut pas ajouter de la crise à la crise, a prévenu Jean-Pierre Soisson. J’ai rencontré Roman Le Joubioux, conseiller à la santé publique de Roselyne Bachelot. Je défendrai un amendement qui permette de préserver les foires traditionnelles, les fêtes de la Saint Vincent, les ventes et dégustations aux caveaux. Il ne s’agit pas de remettre en cause le principe de l’interdiction de vente d’alcool aux plus jeunes, il s’agit de trouver la juste mesure des choses. J’ai l’accord du ministre et de son conseiller technique pour qu’un amendement en ce sens puisse être proposé au Parlement au cours des prochains jours ».

 

 

DIJON : Réforme des Collectivités : Bourgogne et Franche-Comté ensemble, une nécessité pour Jean-Pie rre Soisson

La France compte six niveaux d’administration territoriale, 520 000 élus locaux - sans compter l’Etat, ses multiples directions, et l’Union européenne. Depuis vingt ans, on a transféré des compétences, créé de nouveaux échelons d’administration, mais on a peu réfléchi aux structures profondes de notre organisation. Il est temps de simplifier, de mettre fin aux doublons de structures. Il est temps de maîtriser les dépenses publiques. Fidèle à ses engagements, le Président de la République a installé le Comité pour la réforme des collectivités locales le 22 octobre 2008. Un constat s’impose : la Région est l’échelon européen de référence. Presque partout en Europe, décentralisation rime avec renforcement de l’autonomie régionale. « La réforme des collectivités territoriales s’inscrit dans une logique européenne de clarification et de simplification. Mais nos régions françaises sont trop petites pour se hisser au niveau des enjeux de compétition économique. Trois régions françaises seulement figurent parmi les vingt premières régions européennes. Pour porter des politiques ambitieuses, elles doivent intervenir sur des espaces plus vastes. Il est nécessaire d’enclencher des dynamiques de rapprochement entre régions. Ainsi, Bourgogne et Franche-Comté pourraient aller ensemble. Edgar Faure avait souhaité un tel regroupement, Raymond Barre l’avait proposée. Le moment est venu de mettre en œuvre une réforme qui réunirait les forces de Dijon et de Besançon pour atteindre la taille européenne, pour définir ensemble les programmes d’infrastructures routières et ferroviaires et mettre en œuvre une politique scientifique, culturelle et universitaire commune. Les parlementaires partagent le même diagnostic sur l’impérieuse nécessité d’améliorer le fonctionnement de notre administration. La complexité et le coût de notre organisation territoriale n’échappent à personne. Nous devrons donc faire preuve d’audace et de courage pour que cette réforme ne déçoive pas les Français » analyse Jean-Pierre Soisson, ancien Ministre et ancien Président de la Région de Bourgogne (1998 – 2004).

 

20/02/2009

PARIS : Les hockeyeurs de Dijon s'associent aux salariés d'AMORA - Maille

 

François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon, président du Grand Dijon, assistera à la finale de coupe de France de hockey opposant le Dijon Hockey Club les «Ducs» au Hockey Club de Grenoble les «Brûleurs de loups». Cette rencontre se déroule le Dimanche 22 février 2009 à 15 h au Palais omnisport de Paris Bercy - Boulevard de Bercy à Paris. Les «Ducs» ont souhaité s’associer à la ville de Dijon pour soutenir les salariés d’AMORA - Maille. Les joueurs du DHC remettront symboliquement un pot de moutarde à l’équipe de Grenoble en début de match et l’ensemble des joueurs ainsi que l’encadrement porteront des polos de soutien aux salariés d’AMORA - Maille, rappelant qu’il n’est de moutarde que de Dijon. La ville de Dijon a invité 250 salariés d’AMORA - Maille à assister à cette grande rencontre sportive et au témoignage de soutien des joueurs du DHC.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu