Avertir le modérateur

31/03/2009

DIJON : François REBSAMEN, sénateur-maire de Dijon, président du Grand Dijon, inaugure la tour à énergie positive Elithis.

A l’invitation de Thierry BIEVRE, directeur général de la société Elithis Ingénierie.

 

Cette manifestation, placée sous le haut patronage de Jean-Louis BORLOO, ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, et de Chantal JOUANNO, secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, se déroule le Jeudi 2 avril à 19 h, 1 C, boulevard de Champagne à Dijon, en présence de Christian de LAVERNEE, préfet de la région de  Bourgogne, préfet de Côte-d’Or, de François PATRIAT, sénateur de la Côte-d’Or, président du conseil régional de Bourgogne, de Didier CHATEAU, directeur régional de l’ADEME et de Jean-Marie CHARPENTIER, président directeur général d’Arte Charpentier. Point d’orgue de la semaine du développement durable qui se déroulera du 1er au 7 avril prochain, l’inauguration de ce bâtiment à énergie positive témoigne de l’ambition de faire de Dijon une référence écologique en France. A l’occasion de cette inauguration, le sénateur-maire de Dijon annoncera la volonté de la municipalité de mettre en œuvre une politique forte en matière d’écologie urbaine en prenant les engagements suivants : pris par la France en 1997 dans le cadre du protocole de Kyoto : stabilisation des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2012 au niveau de celles de 1990, pris par l’union européenne en 2007 dans le cadre du paquet «Energie-climat» : réduction de 20 % des émissions de GES, de 20 % des consommations d’énergie et augmentation à 20 % de la part des énergies renouvelables d’ici 2020, prévus par le grenelle de l’environnement : division par 4 des émissions de GES à l’horizon 2050 et porter à 23 % la part des énergies renouvelables. Il est estimé que les collectivités interviennent directement sur plus de 12% des émissions nationales de GES et qu’elles peuvent agir indirectement sur plus de 50 %, notamment à travers leurs politiques d’aménagement du territoire et d’urbanisme, d’habitat, de transport, etc.

Le Grenelle de l’environnement prévoit que le rôle des collectivités dans les programmes d’aménagement durable soit renforcé. L’Etat incite les régions, les départements et les communes de plus de 50 000 habitants à établir, en cohérence avec les documents d’urbanisme, des plans climat énergie territoriaux avant 2012. La seule unité de mesure officielle pour évaluer la performance d’un territoire en matière d’écologie est donc aujourd’hui sa production de gaz à effet de serre. Aussi, d’ici le début de 2010, la ville de Dijon s’organisera pour disposer d’un plan climat énergie territorial (PCET) approuvé par son conseil municipal, lui permettant d’avoir une stratégie pour organiser la réduction des émissions de GES de son territoire et à limiter sa vulnérabilité énergétique en influant sur les champs d’intervention suivants : ce qui relève directement de sa responsabilité : son patrimoine, les services qu’elle rend (éducation, sport, culture, loisirs, administration, environnement …),ce qu’elle peut influencer par ses politiques : aménagement du territoire, urbanisme, transport des personnes et des marchandises …, ce sur quoi elle n’a pas de prise directe, mais qu’elle peut soutenir par des actions de sensibilisation, d’incitation : activités des entreprises, commerçants, citoyens …

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu