Avertir le modérateur

13/07/2009

AUXERRE : François Boucher, Président de Yonne Active Création : " Notre intervention phare reste le P rêt d'Honneur avec presque 1 millions d'euros distribués"

Le « prêt d’honneur de transition » nouvellement mis en place est là pour conforter cette pérennité des entreprises. " Ce dispositif innovant et unique en France s’adresse aux entreprises qui rencontrent une problématique de trésorerie conjoncturelle. Expérimental et testé depuis fin 2007, un audit de l’opération présenté le 10 février 2009 au siège de la Caisse des Dépôts et Consignations a justifié l’intérêt de conserver et développer la nouvelle intervention. C’est ainsi que 10 entreprises ont été soutenue via un prêt de Transition depuis le début de l’année " révèle François Boucher.

Par ailleurs, l’avance remboursable EDEN a été remplacée au 1er janvier 2009 par le dispositif NACRE. Ce dispositif mis en place par l’Etat et divisé en 3 phases : la première phase concerne l’accompagnement avant la création d’entreprise, la seconde phase l’attribution d’un prêt d’honneur qui peut s’élever au maximum à 10 000 € et la dernière phase concerne le suivi de l’entreprise après sa création. Pour le département de l’Yonne 81 dossiers à traiter par phase ont été réparti entre les acteurs de la création/ reprise. Ainsi, Yonne Active Création a obtenu 28 dossiers en phase 1 (accompagnement), 71 dossiers en phase 2 (financement) et 28 dossiers également pour l’accompagnement post création.

" Au total, 278 interventions de Yonne Active Création ont été mises en place. Cela signifie simplement que la structure optimise les interventions sur les dossiers, en proposant la ou les plus pertinentes parmi le Prêt d’honneur, le Prêt à la Création d’Entreprise, l’avance remboursable EDEN, les garanties France Active ou FGIF " se félicite François Boucher, le Président de Yonne Active Création.

Toutes ces interventions ont permis de lever 6,4 millions d’ €uros de prêts bancaires.

Mais la plus grande satisfaction est de voir que le dispositif mis en place fonctionne bien avec 80 % de pérennité à 3 ans des entreprises créées. " Cela constitue un record. Je rappelle simplement que tous les bénéficiaires d’un prêt d’honneur peuvent être suivis par les techniciens des chambres consulaires suivant leurs métiers et que le coût de ce suivi est financé par le Conseil Régional " précise, en conclusion, François Boucher.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu