Avertir le modérateur

08/08/2009

MIGENNES : François Boucher: " A Migennes, la majorité n'a aucune vision porteuse d'avenir".


Sous la gestion majoritaire, la ville se replie. Lors du dernier Conseil Municipal, le Maire a présenté le budget supplémentaire qui intervenait après le vote par sa majorité, et elle- seule, du budget principal 2009, ainsi que des budgets annexes.

Je suis intervenu tout autant sur le fond et la forme de ces propositions tandis que mon collègue Roland CHAUSSY analysait la structure financière du budget supplémentaire.

Pour notre équipe, le budget supplémentaire est sans idées directrices, sans aucune stratégie expliquée.

Ce budget n’est rien d’autre qu'une somme d'opérations décousues, juxtaposées les unes aux autres où la relance par l’investissement n’a pas été retenue au grand regret des Migennoises et Migennois. Une attitude que j'ai évidemment dénoncé.

Nous attendions un budget rectificatif offensif. Grâce aux bons résultats de notre gestion passée, en tenant compte ce qui restait à réaliser de 1,146 M€ et en comptant l’excédent reporté de 1,109 M€, c’était une somme de 2,256 M€ qui était disponible. Autant de chiffres qui confirment ce que nous cessons de répéter : nous avons laissé des finances saines après notre départ.

Le Maire et son équipe avaient la possibilité de construire un vrai projet et non pas une somme de travaux et de projets disparates.

Bref, la majorité municipale de gauche surfent sur ses promesses électorales, ce qui nous font craindre le pire pour l’avenir de notre développement économique, culturel et social.

Au contraire, le fonctionnement budgétaire est tendu. La majorité municipale continue, par ses choix risqués, d’augmenter les dépenses plus rapidement qu'elle n'engrange des recettes. Le maire travaille seul, sans travail partenarial, avec l’Etat, le Conseil général Pire, les efforts de ces collectivités sont régulièrement critiqués par les élus majoritaires de gauche.

A nos yeux, une commune doit travailler ses projets avec ses partenaires, en yant pour objectif l'obtention des financements au titre de la DGE et des autres aides. Mais la stratégie du Maire et de son équipe est de faire porter la responsabilité des reports sur les autres partenaires pour mieux encore les critiquer. A vos yeux, vous êtes un élu incompris !

Mais souhaitez vous être compris ? Je ne le pense pas !

Quand je lis les documents budgétaires municipaux, je ne vois aucun projet structurant nouveau émanant de votre majorité ? Ce ne sont pas les travaux d’une rue à 420 000 € qui vont tracer le développement futur de Migennes, ce que nous avions fait lors du mandat précédent. Notre action a permis à des entreprises de s’installer, 7 en 7 années de mandat, d’embaucher, d’augmenter l’assiette des taxes. Autant d'activités supplémentaires qui ont permis d’alimenter ce budget - notre héritage -, bref d'alimenter la richesse communale et intercommunale, recettes réinvesties aussitôt dans des actions pour le bien être du plus grand nombre.

Mais la majorité n'a aucune vision. La ville se replie. Nous nous y attendions, les années perdues dans « la concurrence féroce de territoire ne se rattrapera jamais », car vos proches amis préparent des ingénieuses stratégies pour récupérer nos entreprises.

C’est cet immobilisme que nous combattons, et qui fait régresser, à terme, notre commune.

Les documents municipaux en notre possession ne comportent ni notes ni liste récapitulative de vos actions. Pourquoi ? Est ce pour mieux masquer vos insuffisances ?

Régulièrement, M. Prévost insinue que nos projets passées n’étaient pas totalement financés ou ont posées des problèmes ? Encore et toujours de la calomnie ! Rassurez vous, maintenant? c’est vous qui montez les dossiers, et forcément, cela va mieux.

Par exemple, parlons des ralentisseurs rue du Général de Gaulle, achetés, montés sans concertation. Ensuite, sous la pression des riverains, machine arrière toute et démontage des ralentisseurs et retour aux ateliers. Vous appelez cela un dossier bien ficelé ?

Le Maire confisque et refuse le débat sur les sujets important de l’évolution de la CCAM, alors qu'il nous doit la communication en séance publique « du » rapport d’activité de la CCAM. Quand cela va-t-il est programmé ? J’attends une date !

D’environ 10 conseils municipaux par an, nous passons à 6 ! C’est un vrai recul de la démocratie ! Moins de conseils, doncmoins d’explications et plus de décisions personnelles !

A la CCAM, la ville dispose de 16 délégués. Nous en réclamons 3 aux minimum pour notre groupe. Les Migennois que nous représentons à ce conseil, méritent que vous respectiez leurs représentants. L’opposition ne doit pas être interdite de débats à la CCAM ! Vous nous avez exclus ! Heureuseement, les récentes reformes de représentation rétabliront les équilibres des listes. Et nous nous en réjouissons !

Enfin, pour conclure, je ne vois pas les premiers crédits pour la déviation Nord du Migennois ? Le maire donne l’impression qu'il ne souhaite pas qu’elle se réalise ! A notre avis, il ne faut surtout pas laisser passer cette opportunité pour notre développement futur ! Encore un dossier que le maire fuit, et qu'il espère, sans doute, faire réaliser par les autres, l'Etat ou le Conseil général de l'Yonne !

04/08/2009

MARSEILLE : Incendie de Marseille : Un coupable militaire trop facile pour convaincre !

Beaucoup de français sont écœurés par les déclarations de certains élus de Marseille, beaucoup plus prompts à fustiger la Légion Etrangère dans l'éventuelle responsabilité d'un adjudant quant à l'incendie aux portes de la ville, qu'à rétablir l'ordre dans les quartiers Nord et à combattre les bandes qui mettent la ville, comme d'autres partout en France, à feu et à sang au moindre prétexte : Des dizaines de voitures incendiées à Marseille, rien que pour fêter (?) le 14 juillet et le Nouvel An ! Quelle tolérance à l'incivisme et à la délinquance ! Chaque jour des bus, des écoles, des commissariats, des personnes âgées sont pris pour cible dans le plus grand silence et l'indifférence générale des autorités, et sans qu'aucune sanction des coupables n'intervienne alors qu'ils sont archi connus et répertoriés dans les fichiers de la police ! En revanche, quand il s'agit d'un exercice d'entraînement dans un camp militaire, les autorités ne perdent pas de temps pour sanctionner immédiatement l'adjudant en cause. Sans vouloir minimiser sa responsabilité que l'enquête devra déterminer, il convient de préciser que ce brillant militaire est un courageux combattant ayant participé au conflit Afghan, qu'il est titulaire de la Médaille Militaire avec deux citations et de la médaille du Courage et du Dévouement pour acte de bravoure dans le civil. Mais faute de faire partie de cette banlieue si chère aux intellectuels de gauche, il n'aura droit à aucune indulgence, si courante pour les incendiaires de véhicules et autres trafiquants de drogue, en provenance du Maroc !

Quant aux responsabilités qui incombent aussi aux communes de veiller au débroussaillage, aux associations de protection de la nature qui s'opposent au tracé de zones coupe-feu, aux maires qui accordent dtrop facilement des permis de construire de complaisance dans des zones à risques, là, c'est le silence total et l'enquête promet d'être longue....
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu