Avertir le modérateur

06/12/2009

DIJON : Les PIMMS dijonnais sont des partenaires majeurs pour Keolis Dijon

 

Par nature, un réseau de Transport Public assure les liaisons inter-quartier. Il tisse le lien social d'une agglomération par le tracé même de ses lignes. Pour assurer son activité sereinement, il doit être attentif au climat des quartiers dans lesquels il évolue. A ce titre, les PIMMS sont garants du lien social.

 

« En réalité, s'enthousiasme Gille Fargier, Directeur de Keolis Dijon et actuel président des PIMMS dijonnais, les PIMMS assurent ce rôle de "veille sociale", d'antenne terrain. Véritable laboratoire d'expérimentation de relations de proximité, il participent à la construction de leurs territoires par une démarche d'écoute et d'alerte des partenaires que nous sommes ».

En effet, lieux d'accueil et de lien social dans un environnement où les démarches sont parfois difficiles d'accès, Ils génèrent échanges de qualité et meilleure compréhension des règles de fonctionnement, notamment en direction des populations les plus fragiles.

 

Les PIMMS, acteurs de la médiation

« A nos côtés, nous qui sommes une entreprise de transport, les PIMMS développent l'offre de services de proximité et proposent en leurs lieux d'accueil toute la gamme des dépliants Divia pour bien voyager, et leurs agents, qui connaissent bien le réseau, peuvent guider et conseiller les voyageurs les moins expérimentés. A Dijon, les acteurs des deux PIMMS travaillent en étroite collaboration avec le service Prévention/Sécurité de Divia » ajoute Gilles Fargier.

En effet, en matière de médiation, le personnel des PIMMS, formé à l'accueil des publics, assure l'intermédiaire avec le service de contrôle des voyageurs de Keolis. Les demandes peuvent être très diverses : difficultés quant à la compréhension d'une procédure d'abonnement, d'accès à la tarification sociale, demande d'un délai pour le paiement d'une infraction, renseignements sur les différentes possibilités de règlement…

«La médiation de proximité induit en amont des actions de sensibilisation et de prévention en particulier auprès des plus jeunes. Ainsi, les agents Divia et PIMMS proposent et partagent des animations à l'occasion des fêtes de quartier » constate Gilles Fargier.

 

Par ailleurs, les PIMMS sont un tremplin pour la professionnalisation en aidant à l’insertion en recrutant leurs agents médiateurs parmi les personnes en voie d’insertion professionnelle. « Ces agents sont formés aux techniques de médiation, à l’accueil et ont une bonne connaissance de l'offre de nos services. Ce gage de professionnalisme est un garant pour l'entreprise partenaire qui peut leur ouvrir ses portes et tel un tremplin professionnel, les accompagner vers un emploi durable et qualifié, chez Keolis Dijon, comme conducteur ou AVSR (Agent Vérification et Surveillance Réseau)» détaille, encore le responsable de l'entreprise.

 

Un véritable engagement personnel

Pour Gilles Fargier, ce n'est sa première expérience au sein d'une association prônant l'accès aux services publics pour tous. Passionné et convaincu des valeurs des Transports Publics, il a été dès l'année 2000, aux côtés d'EDF, à l'origine de la création de "Polyphonie", une association de médiation (usagers/services publics) née à Annecy, qui depuis 2006, porte également le label PIMMS.

« A la présidence des deux PIMMS de Dijon situés à Fontaine d'Ouche et aux Grésilles, je suis particulièrement sensible à la professionnalisation des médiateurs et à l'évolution culturelle des entreprises. Je constate qu'aujourd'hui, les codes de la vie sociétale sont dans certains secteurs urbains de plus en plus divergents avec ceux de la vie active professionnelle. Cette réalité met en difficulté et fragilise une partie de cette population, qui souhaite intégrer la vie professionnelle, uniquement par méconnaissance des codes, des valeurs, et des règles de fonctionnement de l'entreprise.

Or, l'expérience professionnelle proposée par les PIMMS permet aux agents de mieux décrypter, et mieux appliquer ces règles du jeu et de les accompagner ainsi vers l'emploi durable et qualifié » conclut-il.

 

Développer les opportunités d'expériences professionnelles pour le plus grand nombre au sein des PIMMS sera, sans aucun doute, l'une des missions à laquelle il s'emploiera le temps de sa présidence.

DIJON : Le Groupe Keolis, membre fondateur de l'Union Nationale des PIMMS

 

L’apparition et le développement des problèmes d’insécurité dans les réseaux de transport urbains depuis le milieu des années 80 ont favorisé la prise de conscience par les réseaux de l’importance de leur implication forte dans l’environnement. C'est pourquoi, chaque filiale a développé localement des actions sociétales en direction des collectivités locales, des quartiers et des populations fragiles et/ou à risque. Ces actions font aujourd’hui partie intégrante du savoir-faire de Keolis.

 

Parallèlement, l'entreprise s’est investie fortement, tant au niveau national que par l’intermédiaire de ses filiales dans la création et le développement du concept PIMMS :

L’idée est née à Lyon en 1995. EDF, GDF Suez, Veolia eau, La Poste, la SNCF et Keolis Lyon, en lien avec l’Etat et les collectivités locales, ont travaillé à la mise en place d’un service adapté au territoire qui soit un intermédiaire entre population et service public.Le partenariat avec les PIMMS se situe au cœur de métier de Keolis, dans la relation avec les clients voyageurs et les Autorités Organisatrices.

 

La convention en cours entre Keolis et l’Union des PIMMS (2007/2010) prévoit le portage annuel de deux études de faisabilité dans des territoires intéressant prioritairement l'entreprise.

 

Keolis est membre fondateur du 1er PIMMS en 1995 à Lyon et de l’Union des PIMMS en 1998. Aujourd’hui Keolis est présent dans tous les PIMMS installés dans des territoires dans lesquels l’entreprise est présente (Keolis est présent dans 21 PIMMS sur 30) et assure 8 présidences d’associations PIMMS à Brest (2), Caen, Libercourt, Quimper, Dijon (2), Paris (5), Rennes et Laval et est présent en qualité d’administrateur dans les PIMMS de Lyon (7), Evry.

Keolis porte des projets de PIMMS notamment à Besançon, Bordeaux, Lorient, Corbeil, Nîmes, Dreux, Cherbourg…

Enfin, Keolis a assuré la présidence de l’Union nationale des PIMMS de septembre 2006 à mai 2009.

21/09/2009

DiIJON : Rencontres cinématographiques du 15 au 18 octobre 2009, hommage à Claude Berri

Après le succès des précédentes éditions, les Rencontres Cinématographiques de Dijon (Côte d'Or), du 15 au 18 octobre 2009, seront à nouveau le théâtre de riches échanges et permettront d’aborder les questions fondamentales qui se posent aujourd’hui à l’ensemble de la filière, telles l’enjeu de l’indépendance face à la concentration économique, le rééchelonnement de la chronologie des medias ou la garantie des droits d’auteurs.

Parallèlement aux débats, cette 4e édition met à l’honneur le cinéma en région, avec l’avant-première régionale du long métrage « La Famille Wolberg », réalisé par Axelle Ropert, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs 2009 du Festival de Cannes. Les Bourguignons, le grand-public, pourront également découvrir l’actualité cinématographique française, ainsi que les courts-métrages soutenus par le Conseil régional de Bourgogne.

" Je vous souhaite d’excellents travaux et la bienvenue dans notre région qui a toujours accueilli de grands films tel le film "La Grande Vadrouille", mondialement connu et de grands cinéastes" déclarait François Patriat, le Président de la Région de Bourgogne. "Encourager la création artistique, favoriser les talents émergents, permettre au plus grand nombre l’accès au 7e Art… Tels sont les objectifs que nous poursuivons " poursuivait-il et il ajoutait : " Ce 4e épisode des Rencontres cinématographiques apportera, c’est certain, une pierre à cet édifice. Jean-Luc Godard a coutume de dire : « Pourquoi parler d’autre chose que de cinéma ? Avec le cinéma on parle de tout, on arrive à tout ! ». C’est la raison pour laquelle la Bourgogne déroule le tapis rouge à ces Rencontres cinématographiques…Avec le cinéma on parle de tout, on arrive à tout !"

Art majeur, le cinéma exprime depuis toujours toutes les émotions

La société civile des auteurs réalisateurs producteurs joue un rôle éminent dans la réflexion qui est menée conjointement par les pouvoirs publics et par les professionnels sur les défis que rencontre le cinéma.

Art majeur, le cinéma exprime depuis toujours toutes les émotions, tous les sentiments, tous les regards possibles sur les hommes, sur le temps et sur le monde. Il est par excellence le lieu de tous les échanges, de tous les dialogues, de toutes les ouvertures. Il est un instrument merveilleux de compréhension, de respect de l’autre et de tolérance. " Un cinéma est toujours une lumière dans la ville" se plait à répéter François Rebsamen, le Sénateur-Maire de Dijon qui ajoute : " c’est de vos initiatives, de votre capacité à innover, de votre détermination à poser de vraies questions que dépendra aussi la mise en place de solutions qui soient capables de prendre en compte non seulement la dimension économique de ces évolutions mais aussi leurs dimensions artistiques et culturelles".

Célébrer le cinéma et créer une ambiance si particulière, mélange d’excitation, de réflexion, d’émotion, d’intelligence et de plaisir, tels sont les objectifs que les Rencontres Cinématographiques de Dijon sauront relever. Placées sous le signe de la diversité, les Rencontres Cinématographiques de Dijon seront l’occasion de partager un moment d’échange et de projection autour de la culture et du 7e Art.

" Et c’est bien cette diversité que le Conseil Général de la Côte-d’Or ", ajoutait, pour sa part, François Sauvadet, le Président du Conseil Général de la Côte d'Or, " a choisi de cultiver au quotidien ! Le département a accueilli cette année la 1ère édition du Festival International du Film Policier de Beaune qui s’est tenu du 1er au 5 avril 2009. De plus, au côté de l’Union Départementale des Maisons des Jeunes et de la Culture (U.D.M.J.C), le Conseil Général accompagne un circuit de cinéma itinérant, composé de 25 points de projection répartis sur l’ensemble du département".

Comme l’a dit Gilles Jacob, lors du dernier festival de Cannes, « apprendre à voir, à comprendre et à aimer les films, nous ouvre les portes d’une existence plus riche de sens et de sensations ».

De son côté, François Rebsamen concluait sur ces mots :" A vous tous professionnels du cinéma venus d’Europe et des États Unis, je voudrais vous dire combien nous sommes heureux de vous accueillir. C’est naturellement une joie pour les Dijonnais de se plonger avec les réalisateurs et les producteurs dans l’univers du 7e art mais aussi de leur faire partager à leur tour des moments de convivialité et découvrir les richesses de notre patrimoine local ".

Le Programme :

A partir du 12 octobre 2009

Place de la Libération

> exposition « Ils sont L’ARP » auteurs, réalisateurs,

producteurs

Une trentaine de portraits de réalisateurs de L’ARP,

photographiés par Maxime Grossier

Jeudi 15 octobre 2009

14h30

CHU (Hôpital des enfants)

> Projection du film « Le Petit Nicolas » de Laurent Tirard

(Sous réserve des mesures imposées en raison de

la Grippe A)

17h30

Cinéma L’Olympia

> Avant-première : « Rapt ! » de Lucas Belvaux,

en présence de l’équipe du film

18h

Cinéma Le Devosge

> Hommage à Ozanu Tekuza avec la projection de :

« Metropolis » de Fritz Lang

Vendredi 16 octobre 2009

9h30-12h

Grand Théâtre

> Débat : « Cinéma et indépendance dans l’ère de la

concentration économique », animé par Gérard Krawczyk

et Cécile Telerman.

14h15

IME de Dijon (Institut Médico Éducatif)

> Projection du film « Le Petit Nicolas » de Laurent Tirard

14h-16h30

Grand Théâtre

> Débat : « Financement du cinéma à l’heure d’Internet »

animé par Radu Mihaileanu et Pierre Jolivet

18h

Cinéma L’Olympia

> Soirée en hommage à Claude Berri : témoignages

et projection en avant-première de « Trésor » de

Claude Berri et François Dupeyron en présence

de l’équipe du film

18h

Cinéma L’Eldorado

> avant-première : « La Famille Wolberg »

d’Axelle Ropert en présence de l’équipe du film

20h

Cinéma Le Devosge

> Carte blanche aux associations : projection de

« Les Mots Bleus » d’Alain Corneau, en présence

d’un réalisateur.

Cette soirée est organisée avec le soutien de la SNCF Dijon

Samedi 17 octobre 2009

9h30-12h

Grand Théâtre

> Débat : « La France va-t-elle vers le copyright ? » animé

par Dante Desarthe et Jean-Paul Salomé

10h-12h

Marché de Dijon, espace associations

> Atelier maquillage proposé aux enfants sur le thème

« mon héros préféré ».

14h-16h30

Grand Théâtre

> Débat : « La salle de cinéma dans la chronologie

des medias » animé par Bertrand van Effenterre et

Dominique Crèvecoeur

14h

Cinéma L’Eldorado

> Hommage à Steven Soderbergh, en présence

du réalisateur. Projection de The informant, Girlfriend

experience et Traffic.

14h

MJC des Grésilles

> Projection de « OSS 117 : Rio ne répond plus »

de Michel Hazanavicius en présence du réalisateur,

suivie d’une discussion avec un groupe de jeunes.

15h

Librairie Privat

> Rencontre avec Evelyne Dress, et dédicace de

son dernier roman « Le Rendez-vous de Rangoon ».

18h

Cinéma Le Darcy

> projection de 3 courts métrages soutenus par

la Région Bourgogne :

Après la pluie de Jérémie Schellaert

L’Île de Tibo Pinsard

Trompe l’oeil de Séverine Hubard

18h

Cinéma Le Devosge

> Hommage à Ozanu Tekuza avec la projection de :

« Metropolis » de Rintaro

Dimanche 18 octobre 2009

16h

Cinéma Le Darcy

> Projection de : « Trésor » de Claude Berri et

de François Dupeyron

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu