Avertir le modérateur

11/02/2010

DIJON : Le topo guide «La Bourgogne à pied» a rencontré un vrai succès au salon Loisiroscope

Rendez-vous incontournable de ce début d'année 2010, avec plus de 12 000 visiteurs en trois jours (29, 30 et 31 janvier), le Salon LOISIROSCOPE de Dijon fut l'occasion pour le Comité Régional de Randonnée Pédestre de séduire de nouveaux adhérents.
Occupant la 4éme place des 34 fédérations non olympiques de Bourgogne, la FFRandonnée, avec 5 800 licenciés, était donc présente aux côtés des agences de voyages et des opérateurs touristiques.

Chaque jour, les 120 associations, affiliées en Bourgogne à la Fédération, organisent de très nombreuses randonnées aux parcours et à la longueur variés. « Beaucoup de randonneurs n’ont pas encore fait le choix de nous rejoindre», constate André Dedieu, le Président du Comité Régional de Bourgogne. «Ils peuvent le faire en s’adressant à une association ou à l’un des 4 comités départementaux de la Randonnée Pédestre de Bourgogne. Même ceux qui veulent randonner seuls peuvent accompagner la FFRANDONNEE dans ses travaux sur les sentiers le balisage, le nettoyage, les formations diverses …). Le prix de la licence se situe dans la fourchette basse des licences sportives» ajoute André Dedieu.

Jusqu’à présent aucun ouvrage n’a jamais offert, au touriste randonneur en Bourgogne, une découverte complète de la région. Fort de ce constat, dès 2004, le Comité Régional de la Randonnée Pédestre de Bourgogne a souhaité apporter son expertise au Plan Touristique Régional alors en préparation, en s’appuyant sur le travail de ses 500 baliseurs bénévoles qui oeuvrent en liaison avec les collectivités locales.

De son côté, GDF Suez en Bourgogne, représenté par Claude Mennella, son Délégué Régional a apporté une contribution financière et permis la publication de ce guide tant attendu. Publié en février 2009, le topoguide est disponible dans les meilleures librairies et dans certains points d’accueil touristiques. « Il existe des valeurs communes entre l’entreprise GDF Suez en Bourgogne et la Fédération Française de la Randonnée Pédestre, chaque acteur étant sensible à l’environnement, à son aménagement et sa préservation. Une riche collaboration qui se décline dans une série de projets bourguignons . Avec nous, le topoguide «la Bourgogne à pied® est en de bonnes mains» explique Claude Mennella. «Le guide a été diffusé par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre. Outre GDF Suez en Bourgogne, le Comité Régional de Randonnées Pédestres a trouvé l’appui du Conseil Régional de Bourgogne, du Comité Régional de Tourisme de Bourgogne, et de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre» ajoute le Délégué Régional de GDF Suez.

Par ailleurs, en 2010, parmi les actions de FFRANDONNEE de Bourgogne, on retrouvera le réseau Eco-veille qui permet à chaque randonneur licencié ou non de devenir un acteur de la qualité environnementale des sentiers parcourus. Un concept qui fonctionne comme une veille active avec la possibilité de faire remonter aux comités départementaux et régionaux et à la Fédération toutes les anomalies constatées sur les chemins.

La Bourgogne possède près de 6000 Km d’itinéraires balisés par des bénévoles qui comportent de très nombreux sites de notoriété nationale, voire internationale. Autant dire que la sélection ne fut pas aisée. « Pour le topoguide, « La Bourgogne à pied», le CRRP s’est imposé un certain nombre de critères, comme retenir 10 itinéraires par département dont un urbain ou périurbain, et 2 ou 3 dans le Morvan, un site à très grande notoriété. Ces itinéraires possèdent, en outre, des difficultés graduées en fonction du public visé: les familles ou les randonneurs aguerris. Ils peuvent être interdépartementaux ou interconnectables pour permettre une randonnée de plusieurs jours» précise André Dedieu.

40 itinéraires en Bourgogne

Les 40 itinéraires choisis par le CRRP rayonnent sur toute la région qui, rappelons-le, est aussi vaste que la Belgique, et permettent de découvrir la variété des Pays Bourguignons. Balisés et ouverts au public, ils offrent un accès aisé et feront découvrir la Bourgogne sous ses aspects géographiques, historiques, culturels, environnementaux. Un livre qui fleure bon son terroir. « En Bourgogne, le vin a de la cuisse, les verres ont des pieds et le promeneur utilise ses mollets. Ce guide de 144 pages est un excellent moyen de redécouvrir les territoires de Bourgogne pour les touristes qui prendront le temps de flâner, d’aller à la recherche des hommes préhistoriques, de trouver des vestiges et traditions celtiques, de découvrir Vauban loin des frontières» ajoute le président. « Bref, touristes, prenez votre temps, faites des pauses, allez à la rencontre des habitants, voyagez dans le temps et dans l’espace et laissez votre voiture pour quelques heures ou plusieurs jours».

Enfin, pour en revenir au Salon Loisiroscope 2010, ce fut un vrai succès pour le Comité régional de Randonnée Pédestre : Les visiteurs furent nombreux et le stand très visité. «Nous avons capté l’attention d’un bon millier de personnes, en quête de renseignements sur les itinéraires, les supports cartographiques et autres topos guides, ainsi que sur des questions plus techniques, liées a l’activité randonnée et sur la formation en particulier» conclut, enthousiaste le Président de la FRRP de Bourgogne.

Pour tous renseignements :

Photo GDF Suez Randonnée2.jpg

Claude MENNELLA- Délégué Régional GDF SUEZ en Bourgogne - 03.80.63.45.67 claude.mennella@gdfsuez.com

 

 

 

ou André DEDIEU - Président du Comité Régional de la Randonnée Pédestre de Bourgogne - andre.dedieu@orange.fr -

06/12/2009

Claude Mennella : « ISIGAZ permet de nouer des liens forts avec la population des quartiers».

Photo PIMMS Claude Mennella 3.JPG

 

A l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux du PIMMS de Dijon, implantés dans le quartier des Grésilles, Claude Mennella, Délégué Régional de GDF Suez en Bourgogne et Gilles Fargier, Président du Pimms de Dijon, ont signé une convention de partenariat ISIGAZ.

Depuis septembre 2006, NSM Médiation, une association loi 1901 créée en 2000 et labellisée PIMMS (Point d'Information et Médiation Multi-Services) vise à faciliter les démarches quotidiennes des populations des quartiers où elle est implantée, principalement à Dijon et dans le Grand Dijon. Notamment lors de l'opération ISIGAZ qui permet de nouer des liens forts avec la population des quartiers. En deux ans, GDF Suez a financé 132 000 Euros pour l'opération.

 

Pour GDF Suez, cette signature s'inscrit dans la droite ligne de convention cadre de partenariat « ville et cohésion sociale 2005 – 2007 », signée le 30 mai 2006 avec le Ministère de l'Emploi, du Logement et de la Cohésion Sociale.

« Depuis cette date, un ensemble d'actions d'information et de sensibilisation visant l'information, la sécurité des installations gaz (Opérations ISIGAZ) sont confiées à des structures associatives telles que le PIMMS de Dijon » explique Claude Mennella, Délégué Régional de GDF Suez en Bourgogne.

« Le PIMMS de Dijon a la volonté de faciliter l'accès aux services publics aux personnes qui éprouvent des difficultés à bien les utiliser » rappelle, de son côté, Gilles Fargier, le Président du PIMMS. « Cela inclut le développement d'actions de sensibilisation « sur site » (sécurité gaz, maîtrise des charges, développement durable, accompagnement des riverains lors de travaux de réseaux) » ajoute t-il.

La convention 2010 s'adressera à 7500 foyers répartis sur les quartiers de Dijon Fontaine d'Ouche, Dijon Gésilles, Longvic Bief du Moulin, Talant Béveldère, Chenôve Mail - Saint Exupéry, Quétigny – Centre Ville.

L'action ISIGAZ consiste principalement à sensibiliser les habitants de ces quartiers sur leur responsabilité individuelle et collective dans l'usage du gaz naturel, à rappeler la nécessité de l'existence d'un système de ventilation et à dispenser des con signes élémentaires sur les économies d'énergie.

 

Liens forts avec les habitants des quartiers

« ISIGAZ est une action qui nous a permis de nouer des liens forts avec la population du quartier des Grésilles, qui ont créé une attente forte vis-à-vis du PIMMS que nous souhaitions implanter» rappelle la directrice de la structure.

«Ce fut également l’opportunité de renforcer, par une action concrète et de grande envergure, les liens irréguliers (voire inexistants) que nous entretenions avec les bailleurs sociaux de l’agglomération ».

 

 

 

132 000 Euros versés en deux ans pour l'Opération ISISGAZ

Ainsi, pour réaliser la mission ISIGAZ, le PIMMS a créé deux emplois permettant le traitement d’un premier volume de 3000 logements. «Il reste aujourd’hui une cible de plus de 5000 logements sur les 7 quartiers «Politique de la Ville» du Grand Dijon (Dijon Fontaine d’Ouche et Grésilles, Chenôve Mail, Quétigny Centre, Longvic Bief du Moulin et Guynemer, Talant Belvédère)» fait remarquer Claude Mennella, Délégué Régional de GDF SUEZ en Bourgogne.

Tous les bailleurs disposant d’un parc dans les quartiers visés par l’opération ISIGAZ (OPAC, SCIC Habitat, ICF Sud-Est, ORVITIS, et bientôt Foyer Dijonnais) se sont impliqués en communiquant auprès de leurs locataires sur le partenariat existant entre le PIMMS et GDF SUEZ.

En contrepartie de la visite de 7 500 logements avant le 31 décembre 2010, GDF SUEZ apporte, en 2010, un financement de 90 000 € à l'association PIMMS de Dijon.

Cette action, très concrète, répond à une demande établie à partir des souhaits émis par les bailleurs sociaux.

« La somme dégagée pour cette 2 ème opération est de 90.000 euros aprés les 42.000 Euros versée lors de la précédente opération en 2009. Soit sur deux ans un total de 132 000, 00 Euros. C'est significatif !» fait remarquer Claude Mennella.

«Cette opération a permis d’identifier les logements où des travaux de mise aux normes s’avéraient nécessaires. Plus de 2500 logements traités avec des chiffres conformes à la moyenne nationale (82 % de taux de pénétration, un flexible sur 4 est changé gracieusement) » détaille encore le responsable de GDF SUEZ.

 

« La capacité des médiateurs à adapter leur discours et à se faire ouvrir les portes sans être intrusif est un facteur incontestable de la réussite de l’action. Certes, il leur faut surmonter l’inquiétude ou l’exaspération des locataires, confrontés à de multiples démarcheurs. Mais une fois cet obstacle levé, une discussion très constructive s’engage avec le public. D’où l’importance du partenariat avec le bailleur et le PIMMS »

conclut Claude Mennella.

DIJON : Les PIMMS dijonnais sont des partenaires majeurs pour Keolis Dijon

 

Par nature, un réseau de Transport Public assure les liaisons inter-quartier. Il tisse le lien social d'une agglomération par le tracé même de ses lignes. Pour assurer son activité sereinement, il doit être attentif au climat des quartiers dans lesquels il évolue. A ce titre, les PIMMS sont garants du lien social.

 

« En réalité, s'enthousiasme Gille Fargier, Directeur de Keolis Dijon et actuel président des PIMMS dijonnais, les PIMMS assurent ce rôle de "veille sociale", d'antenne terrain. Véritable laboratoire d'expérimentation de relations de proximité, il participent à la construction de leurs territoires par une démarche d'écoute et d'alerte des partenaires que nous sommes ».

En effet, lieux d'accueil et de lien social dans un environnement où les démarches sont parfois difficiles d'accès, Ils génèrent échanges de qualité et meilleure compréhension des règles de fonctionnement, notamment en direction des populations les plus fragiles.

 

Les PIMMS, acteurs de la médiation

« A nos côtés, nous qui sommes une entreprise de transport, les PIMMS développent l'offre de services de proximité et proposent en leurs lieux d'accueil toute la gamme des dépliants Divia pour bien voyager, et leurs agents, qui connaissent bien le réseau, peuvent guider et conseiller les voyageurs les moins expérimentés. A Dijon, les acteurs des deux PIMMS travaillent en étroite collaboration avec le service Prévention/Sécurité de Divia » ajoute Gilles Fargier.

En effet, en matière de médiation, le personnel des PIMMS, formé à l'accueil des publics, assure l'intermédiaire avec le service de contrôle des voyageurs de Keolis. Les demandes peuvent être très diverses : difficultés quant à la compréhension d'une procédure d'abonnement, d'accès à la tarification sociale, demande d'un délai pour le paiement d'une infraction, renseignements sur les différentes possibilités de règlement…

«La médiation de proximité induit en amont des actions de sensibilisation et de prévention en particulier auprès des plus jeunes. Ainsi, les agents Divia et PIMMS proposent et partagent des animations à l'occasion des fêtes de quartier » constate Gilles Fargier.

 

Par ailleurs, les PIMMS sont un tremplin pour la professionnalisation en aidant à l’insertion en recrutant leurs agents médiateurs parmi les personnes en voie d’insertion professionnelle. « Ces agents sont formés aux techniques de médiation, à l’accueil et ont une bonne connaissance de l'offre de nos services. Ce gage de professionnalisme est un garant pour l'entreprise partenaire qui peut leur ouvrir ses portes et tel un tremplin professionnel, les accompagner vers un emploi durable et qualifié, chez Keolis Dijon, comme conducteur ou AVSR (Agent Vérification et Surveillance Réseau)» détaille, encore le responsable de l'entreprise.

 

Un véritable engagement personnel

Pour Gilles Fargier, ce n'est sa première expérience au sein d'une association prônant l'accès aux services publics pour tous. Passionné et convaincu des valeurs des Transports Publics, il a été dès l'année 2000, aux côtés d'EDF, à l'origine de la création de "Polyphonie", une association de médiation (usagers/services publics) née à Annecy, qui depuis 2006, porte également le label PIMMS.

« A la présidence des deux PIMMS de Dijon situés à Fontaine d'Ouche et aux Grésilles, je suis particulièrement sensible à la professionnalisation des médiateurs et à l'évolution culturelle des entreprises. Je constate qu'aujourd'hui, les codes de la vie sociétale sont dans certains secteurs urbains de plus en plus divergents avec ceux de la vie active professionnelle. Cette réalité met en difficulté et fragilise une partie de cette population, qui souhaite intégrer la vie professionnelle, uniquement par méconnaissance des codes, des valeurs, et des règles de fonctionnement de l'entreprise.

Or, l'expérience professionnelle proposée par les PIMMS permet aux agents de mieux décrypter, et mieux appliquer ces règles du jeu et de les accompagner ainsi vers l'emploi durable et qualifié » conclut-il.

 

Développer les opportunités d'expériences professionnelles pour le plus grand nombre au sein des PIMMS sera, sans aucun doute, l'une des missions à laquelle il s'emploiera le temps de sa présidence.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu