Avertir le modérateur

06/09/2009

MONACO : Monaco Ironman : en 70.3 ou en Relais Challenge la course a tenu ses promesses !

Ce dimanche 6 septembre 2009, à 7h 00, Son Altesse Sérénissime Le Prince Albert II de Monaco a donné le départ pour les 1200 athlètes de la 5ème édition du Monaco Ironman 70.3, Plage du Larvotto. Les 82 athlètes du Relais Challenge se sont ensuite élancés dans l’eau à 7h15. Sous un soleil chaud de fin d’été sur la Côte d’Azur, la course s’est déroulée dans une ambiance festive et chaleureuse pour les spectateurs.

Dans une mer bleue à 21° Axel ZEEBROEK (BEL) est sorti de l’eau en tête en 00:25:31 mn devant Romain CADIERE (FRA) en 00 :26 :25 et Dann BROOK (GBR) en 00 :26 :26. Chez les femmes Marion LORBLANCHET jeune outsider française sort en 00 :28 :12 devant Daniela SAMMLER (GER) en 00 :29 :01 et Jeanne COLLONGE (FRA) également donnée favorite. Côté Relais Challenge la première équipe sort de l’eau en 00:28:06 et Franck ESPOSITO sortira en 00:37:13 pour passer le Relais à Tristan VALENTIN qui place son équipe en 1ère position à l’arrivée du vélo.La course vélo est très rapide chez les femmes comme chez les hommes. Olivier MARCEAU (SWI) reprend des secondes pendant la transition et sort 2nd derrière ZEEBROEKE et devant CADIERE. Apres avoir gardé la tête sur l’ensemble du parcours dans l’arrière pays, Axel ZEEBROEKE pose le vélo en 02 :29 :24. Suivi de Michael WEISS (AUT), qui fait un vélo en 02:25:47, et Hervé BANTI (MON) en 02 :31 :55. Dans l’arrière pays c’est le trio franco-français qui mène la course avec Christel ROBIN (FRA) qui rejoint Marion LORBLANCHET (FRA) et Jeanne COLLONGE (FRA) au km20 et pour faire la course en tête à partir du km 46. Christel posera son vélo en tête en 02 :48 :27 suivie par Marion à 02 :52 :00 et Jeanne à quelques secondes. La sortie de la transition se fera dans le même ordre. 

C’est ensuite le semi marathon sous un soleil de plomb qui va se jouer. Chez les hommes et les femmes les leaders du bike vont garder la tête durant tout le parcours laissant la bagarre pour les 2èmes et 3èmes places. Bouclant son épreuve en 04 :15 :16 Axel ZEEBROEK atteint la plus haute marche du podium devant Michael WEISS, 2nd comme en 2008, en 04 :19 :37 et un outsider surprise venu des Bermudes, Tyler BUTTERFIELD, qui finit en 04 :20 :10. Comme annoncé lors de la conférence samedi, le Monégasque Hervé BANTI prend une très belle 5ème place en 04 :20 :26. Sous un Happy Birthday repris en cœur par le public, les VIP de la Terrasse de l’Hôtel de Paris, les animateurs et tous les organisateurs, Christel ROBIN s’offre le plus beau des anniversaires en franchissant la ligne d’arrivée en tête en 04 :47 :20. Marion LORBLANCHET, pour sa première participation sur un format Ironman assure une belle 2ème place en 04 :51 :59 à moins de 2mn de Jeanne COLLONGE, 3ème française du podium, qui finit en 04 :52 :27.

 

Le Relais Challenge sera remporté par une équipe australienne mixte, les « Pussy Footing around » en 04 :24 :51. Les Charity ne seront pas en reste, car ils prennent la 3ème place du podium avec l’équipe des « Enfants de Frankie » formée par Pierre FROLLA, Stéphane MIFSUD et Benoit Z, après un incroyable semi marathon de ce dernier qui a littéralement survolé sa partie en 01 :05 :19. L’équipe de Franck ESPOSITO, Tristan VALENTIN et Christophe PINNA boucle sa course en 04 :58 :10 et les « Fight Aids Monaco » finiront en 05 :15 :24.  L’équipe de Bruno Philipponnat, Maga Adamsen et Kori Tarpenning fini 4ème des équipes mixtes en 05:20:27. Les « Hells Bells » d’Alexander WURZ prennent la 20ème place du classement des Relais Challenge en 05 :18 :10

Nathalie SIMON finira sa course en 06 :25 :53 avec le sourire et la bonne humeur qui la caractérisent.  

Rapidité, émotion, frissons et sensations, la Formule 1 du Triathlon a offert à tous un grand spectacle en Principauté aujourd’hui !

 

Monaco IRONMAN 70.3  www.monaco-ironman.com

HOMMES: ZEEBROEK AXEL (BEL) 04 :15 :16

WEISS MICHAEL (AUT) 04:19:37

BUTTERFIELD TYLER (BER) 04:20:10

FEMMES: CHRISTEL ROBIN (FRA) 04 :47 :20

MARION LORBLANCHET (FRA) 04: 51 :59

COLLONGE JEANNE (FRA) 04 :52 :27

 

RELAIS CHALLENGE TEAMS CHARITY :

LES ENFANTS DE FRANKIE  FROLLA MIFSUD BENOIT Z / 04 : 37 : 44

LES ENFANTS DE FRANKIE 2 ESPOSITO VALENTIN PINNA / 04 : 58 : 10

FIGHT AIDS MONACO > MONTICELLI DE LESTANG DE LESTANG / 05 :15:24

HELLS BELLS > FIELD WURZ RAINER 05:18:10

 

QUEBEC - AUXERRE : Alexandre Hamel : Le voyou patineur selon... Jean-Marie Beauvais

Le vendredi 11 septembre à 19H00 (ouverture des portes 1/2 heure avant le début du spectacle), la patinoire Cyber Glace d'Auxerre (Yonne) propose un Gala de Patinage au profit de la SPA d'Auxerre, les recettes collectées à l'occasion de ce spectacle sur glace étant reversées à la SPA 89. Il s'agit d'aider les amis des animaux à faire face aux difficultés financières qu'ils traversent en ce moment.
La période de l'été est trop souvent synonyme d'abandons.
Pour cet évènement exceptionnel au profit de la cause animale, la patinoire Cyber Glace accueille Damien DJORDJEVIC, un ancien patineur des équipes de France, qui a terminé 5° Championnat du Monde Junior en 2002. Aujourd'hui exerçant en tant que patineur professionnel, Damien se produit dans de nombreux spectacles tels que "Les étoiles de la glace" ou "Hello & Goodbye", la célèbre tournée d'adieux de Philippe Candeloro. Et le patineur canadien Alexandre Hamel, jugé parfois iconoclaste par les pontes des fédérations sportives (voir l'article ci dessous).

Sur la piste du CYBER GLACE, le show sera également assuré par les patineurs de Monéteau (Yonne), mobilisés pour l'occasion pour la cause animale. Parmi ces patineurs, Aurélia Guasco (2° au Tournoi de France 2009) et Kimberley Brechet (Championne de France 2008), deux éléments de haut niveau.

Sous les lumières du Cyber Glace d'Auxerre, ce sont donc 15 à 20 patineuses et patineurs qui présenteront un spectacle complet sous la direction d'Alexandre Riccitelli, l'entraîneur du Cyber Glace.
Quelques numéros d'ensemble et de nombreuses démonstrations solo sont au programme, nos amis les bêtes restant, bien évidemment, le thème central du show.
 

Pour en revenir à Alexandre Hamel, journaliste à Montréal (Québec), Jean-Marie Beauvais qui l'a rencontré n'y va pas par quatre chemins:  Pour lui, Alexandre Hamel n’est pas le genre de patineur de fantaisie que votre grand-mère adorerait. Cheveux en bataille, barbe mal rasée, un t-shirt troué d’un obscur groupe de punk-rock québécois…Un style presqu'inquiètant. D'ailleurs, le sportif a été banni de plusieurs clubs de patinage fantaisie. Loin d’en être attristé, il s’en vante avec un rire contagieux !

Voici des liens vers des videos sur YouTube :

Dans la section multimedia de notre site web, vous pouvez aussi trouver pleins de videos: http://www.lepatinlibre.com/FR/IFRAME/multimedia.html 

http://www.youtube.com/watch?v=HNW_eSFkH44&feature=channel_page

Extraits de notre spectacle long métrage "alternative".

http://www.youtube.com/watch?v=Fv-d7ce02GM&feature=channel_page

Le Manifeste: uns des tous premiers numéros de la troupe.  c'est moi qui parle au début.  

http://www.youtube.com/watch?v=NgXAMcBwMjw&feature=channel_page

L'entraînement acrobatique… et un peu de la philosophie du mouvement.

Alexandre habite un minuscule appartement de Pointe-Saint-Charles, un quartier défavorisé de Montréal. C’est de là qu’il dirige sa troupe de spectacles sur glace Le Patin Libre qui, à partir de spectacles semi-improvisés et parfois illégaux, est devenu en quelques années une référence. Parmi ses clients, le groupe compte tous les plus grands événements hivernaux du Québec ainsi que le comité des Jeux Olympiques de Vancouver 2010. Pas si mal, pour le pire voyou du patinage québécois…C'est avec ce drôle de CV qu'il arrive en France, encouragé par de nombreux patineurs français qui sont persuadés qu'il imposera son style et son improbable patinage en France.

Pour sa défense, Alexandre Hamel a patiné toute sa vie. Il a eu une respectable carrière sur le circuit amateur : quelques titres de champion québécois, une médaille aux championnats canadiens (il ne se souvient plus de l’année, mais c’était chez les novices) ainsi que plusieurs participations à des compétitions internationales. Depuis son enfance, il a toujours été reconnu pour un charisme hors-pair et des numéros d’exhibitions aux concepts originaux. Malheureusement, on ne lui permettait de les exécuter que quelques fois par année, dans des démonstration locales, après des mois de compétitions où ses programmes traditionnels étaient de mise.

« A 19 ans, je me suis réveillé avec mon suit à paillettes sur le dos, devant une foule de vieilles baby-boomers. Je patinais sur des musiques que je trouvais moi-même ridicules. Je commençais un baccalauréat en beaux-arts et je me tenais avec des gens actifs sur la scène artistique : danse, cirque, théâtre, etc. Je voyais à quel point ce que je faisais, même avec la haute-voltige des sauts et des pirouettes, ne voulait plus rien dire pour moi. J’étais jaloux de tous ces vrais artistes des vrais arts de la performance, qui eux, utilisaient leur talent pour exprimer des vraies choses. Ecœuré, avec le sentiment d’avoir perdu mon temps pendant 12 ans, j’ai lâché le patin » a t-il confié à notre excellent confrère Jean-Marie Beauvais. Evidemment, cela n’a pas duré. L’hiver suivant, il s’entraînait discrètement, souvent la nuit, sur des patinoires de parc. Romantisme obligatoire plus que volontaire: dès qu’il a quitté les rangs compétitifs, les parents lui ont coupé les vivres. Pratiquer le patinage de fantaisie coûte en effet des dizaines de milliers de dollars par an.  Contre ses propres attentes, même sans entraîneur, il continuait de s’améliorer.

C’est alors que lui vient une idée : un retour… « juste pour le fun! ». Il choisi deux de ses numéros d’exhibition favoris (et passant au tordeur toutes les règles de la discipline) et s’inscrit aux championnats provinciaux. Son but est de patiner librement, de gagner le public tout en faisant un grand pied-de-nez aux juges et à tout le vieux système compétitif, qui lors de cette même année, est écorché par de nombreux scandales. Certains vont même jusqu’à prévoir le retrait de la discipline des compétitions olympiques. « Pour la première fois, ma mère n’est pas venue à une compétition. Elle disait que j’allais lui faire honte… »

C’est à cette compétition qu’Alexandre reçoit son premier « standing ovation » à la suite d’un numéro de comédie où il incarne un chef d’orchestre perdant le contrôle de ses musiciens. Pas très original, vous allez dire… Toutefois, comparé à ses rivaux et à leurs arabesques flamboyantes, il fait figure de révolutionnaire.

L’année suivante, il démarre la troupe Le Patin Libre avec quelques amis patineurs qui partagent ses idées. Ils commencent en se produisant sur des étangs gelés lors de carnavals d’hiver locaux : acrobaties, crachage de feu, numéros théâtraux… Rapidement, de plus grands événements les réclament. « Mais c’était important de commencer petit. Comme n’importe quel groupe d’artistes. En patin, c’est toujours des gros spectacles, des grosses business, des gros décors. En commençant modestement, on échappait à toute cette quétainerie et on s’en remettait à de la vraie créativité, à un vrai travail d’auteur. »

Gala au profit de la SPA de l'Yonne: Pour tous renseignements : 03 86 53 40 00

05/09/2009

MONACO : Monaco Ironman 70.3 : qui sont les challengers de cette 5ème édition ?

1200 participants, 4 monégasques, un Relais Challenge composé de 82 équipes et 4 teams VIP venues courir pour deux associations de bienfaisance, des personnalités de renom et des challengers qui promettent un beau spectacle.

Grand favori Olivier Marceau (SWI) « à l’aise sur le format ½ Ironman » qui a terminé 5ème à Nice le 28 juin. Face à lui, Michael Weiss (AUT), 2nd en 2008 à Monaco et Paul Amey (GBR), vainqueur de l’Ironman 70.3 Florida 2008 et 2nd en 2007 à Monaco. Le monégasque Hervé Banti, 8ème à Nice, cherche le « Top five » sur l’emblématique rocher. Quant aux femmes, la favorite Christel Robin (FRA), 2nde à Nice en 2009, « inscrit chaque année Monaco dans son calendrier avec impatience ! », compte bien prendre remporter le titre de championne. Il faudra compter sur la présence de 2 sérieuses concurrentes. La bataille sera sûrement belle à vélo entre elle et Heather Jackson (USA), 3ème à l’Ironman 70.3 de Rhode Island. Sarah Schutz (SWI), vainqueur de l’Ironman 70.3 de Suisse en juin 2009 ne sera pas en reste pour aller chercher le titre. Marion Lorblanchet (FRA) 26 ans, outsider française, participera pour la première fois à l’épreuve monégasque « sans aucune pression ». A suivre aussi Jeanne Collonge (FRA).

Parallèlement à la course, le Relais Challenge accueillera 82 équipes pour sa 2nde édition. Parmi elles, 4 équipes « people » venues concourir pour deux associations de bienfaisance : l’association « Les Enfants de Frankie » et Fight Aids Monaco présidé par S.A.S la princesse Stéphanie de Monaco. Elles seront composées de Franck Esposito, Tristan Valentin, Christophe Pinna, Stéphane Mifsud, Pierre Frolla, Benoit Z, Bruno Philliponnat, Maga Adamsen et Kory Tarpenning.  A suivre la participation d’Alexander Wurtz, ancien pilote de Formule 1, venu emprunter le parcours sur 2 roues cette fois avec son équipe Hells Bells en Relais Challenge ! A noter, l’annulation de la participation de Gerhard Berger et Richard Virenque. Plus que jamais cette année, la formule 1 du triathlon sera à Monaco !

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu